THINK LIKE A NATIVE SPEAKER
Apprendre une langue étrangère nécessite deux types d’exercices
par La Méthode Corbisier :: il y a 3 ans

Dans une société axée sur le plaisir, sur le ludique et la communication, l’idée d’apprendre une langue en parlant est apparue comme allant de soi et a été justifiée par les théoriciens en disant : il faut développer les compétences plutôt que les connaissances.

Dans l’enseignement des langues, tout est maintenant axé sur la pratique de la communication, sous forme de tables de conversation, de stages d’immersion, de livres, documents, plateformes avec des exercices faits exclusivement dans la langue étrangère.

Pourtant, on constate que dans un très grand nombre de cas, la progression s’arrête au niveau d’une communication de base, sans nuances, parasitée par de multiples erreurs. En effet, une fois que les apprenants ont atteint un niveau qui leur permet de (plus ou moins) se faire comprendre, leur progression stagne et ils continuent de faire les mêmes fautes. Par exemple, l’année dernière encore, j’ai pris en charge un garçon de 14 ans qui a fait toutes ses études en classes d’immersion depuis la maternelle. Il n’a pas peur de parler, il a un bon débit mais….il ne conjugue aucun verbe correctement de sorte qu’il faut deviner s’il parle du passé, du présent ou de l’avenir.

Pourquoi la progression s’arrête-t-elle?

Parce qu’ils n’ont pas appris les vraies structures de la langue et pire, ils ont souvent intégré de mauvais réflexes au cours du processus. Pourquoi ? Parce qu’on n’apprend pas juste en parlant, même pas la langue maternelle dans laquelle on baigne en permanence, et forcément encore moins une langue étrangère  avec laquelle le temps de contact est une infime fraction du contact permanent qui permet d’élaborer implicitement , intuitivement certains automatismes langagiers.

Essayer de maîtriser une langue uniquement en parlant reviendrait à essayer de pratiquer le tennis à un niveau professionnel juste en jouant des matches…

Parler la langue est évidemment nécessaire mais sert principalement à fixer les acquis et à augmenter la confiance en soi et la fluidité car l’attention est concentrée sur « quoi », « que » me dit-on et « que » vais-je dire.

Pour « apprendre » réellement, il faut des exercices durant lesquels l’attention est concentrée sur « comment » faire, donc l’équivalent d’exercices techniques dans un sport physique.

En sport, entre les matches, on fait des exercices techniques : répéter un mouvement particulier pour affiner et développer des réflexes précis, par exemple, au tennis, répéter le service ou le revers jusqu’à ce que le mouvement correct soit intégré, automatisé.

En résumé, apprendre une langue étrangère nécessite 2 types d’exercices :

* Un premier type d’exercices pour APPRENDRE, pendant lesquels l’attention est concentrée sur « comment » dois-je faire. Ce premier type d’exercices doit se baser sur un modèle mental (la structure de la langue à apprendre) et a pour but de l’intérioriser, de l’automatiser.

* Un second type d’exercices basés sur la communication (lire, parler et surtout écouter) pour utiliser avec de plus en plus d’aisance ce que l’on connaît, ce que l’on a automatisé, puisque l’attention est concentrée sur « que » me dit-on et « que » vais-je dire. 

0 commentaire
5 + 0 =

 0800 37 0 23

info@methodecorbisier.com
7 Chemin du Prévôt
1472 Genappe
Powered by